Accueil > Critiques > Romans > Bakhita de Véronique olmi

Bakhita de Véronique olmi

Bakhita est une enfant soudanaise, enlevée à 7 ans pour devenir esclave dans les années 1880. Après avoir eu plusieurs maîtres et subi des traitements cruels et humiliants, elle est achetée par le consul italien et donnée en cadeau à un de ses amis chez qui elle est bien traitée. Le gérant du domaine lui apporte de l’affection et l’envoie dans un institut religieux où elle est baptisée. Elle refuse de retourner à la propriété et devient religieuse, elles s’occupent des enfants les plus pauvres et les plus fragiles. Elle sera sanctifiée et deviendra patronne du Soudan en 2000.
Bathika a gardé un vif souvenir de la tendresse de ses parents et c’est ce qui lui a permis de survivre.
notice<115270>

Mercredi 4 octobre 2017, par L’équipe


Répondre à cet article