Accueil > Critiques > Romans > La vraie vie de Adeline Dieudonné

La vraie vie de Adeline Dieudonné

Une jeune adolescente surdouée raconte sa vie dans un lotissement de banlieue, où règne la loi des caïds. Son père, alcoolique et violent, passionné d’armes à feu et de chasse, souvent prostré devant la télévision, fait régner la terreur dans la famille, sa mère est soumise et ne trouve du réconfort qu’auprès des animaux.
Son petit frère, Gilles, qu’elle protège de toutes ses forces, est son compagnon de jeu.
Jusqu’au jour où elle et son frère sont témoins d’un terrible accident, déclencheur d’une nouvelle vie, puisque Gilles, psychologiquement très marqué, change totalement d’attitude. Alors elle utilise toute son intelligence pour trouver le moyen de remonter le temps et ainsi effacer la terrible journée de l’accident.
On ressent beaucoup d’empathie pour cette enfant bien seule face aux nombreux problèmes qu’elle affronte, aucune communication dans cette famille où même les repas sont une épreuve, dans la crainte d’une colère du père.
Au contraire, on ressent beaucoup d’horreur face à ce père qui incarne la cruauté des hommes et qui entraîne son fils vers le même chemin.

Un roman initiatique dans lequel cette fillette découvre les changements de l’adolescence et l’éveil de ses premiers émois, un passage entre l’enfance et l’adolescence bien compliqué par son environnement.
Un roman parfois cauchemardesque qui ne laisse personne indifférent et qui reste gravé en mémoire ! Isabelle

AuteurAdeline Dieudonné
Éditeurl'Iconoclaste
CollectionIc.verge
Format18 cm
Année de publication2018
Importance200 p
Mots clésLittérature ; Récits
ISBN/ISSN/EAN978-2-37880-023-9
Prix17,00 eur
Lien sur cette ressourcehttp://www.librairiedialogues.fr//ws/book/9782378800239/unimarc_utf-8


Exemplaires

Code barre Cote Support Localisation Section Disp.
073861 R DIE V Livre Rosult Romans Disponible

Votre compte de lecteur

Identifiez-vous pour réserver cet ouvrage ou donner votre avis.

Un premier roman de cette auteure belge qui marquera indéniablement la rentée littéraire !

Dimanche 30 septembre 2018, par L’équipe


Répondre à cet article