Accueil > Critiques > Romans > Le chien arabe de Benoît Séverac

Le chien arabe de Benoît Séverac

Quartier nord de Toulouse, banlieue triste, barres d’immeubles, pauvreté, délinquance : voilà le décor. Maintenant les personnages : une vétérinaire obstinée, une gamine perdue, un dealer caïd et un gamin converti à l’intégrisme. L’enchaînement d’événements aboutit à un situation explosive sous les yeux impuissants de services de police en concurrence. C’est bien construit, efficace. On passe un très bon moment. Françoise

Samedi 1er octobre 2016, par L’équipe


Répondre à cet article