Accueil > Critiques > Romans > Les pierres vives d’Anne Guglielmetti

Les pierres vives d’Anne Guglielmetti

Recueilli dans une abbaye bénédictine normande du XI siècle, un jeune orphelin doué de grands talents artistiques semble destiné à être moine copiste... la vie va en décider autrement. Il vit à une période troublée, lorsque le duc de Normandie devient roi d’Angleterre et que les intrigues politiques foisonnent. Ce jeune homme part à la quête de lui-même d’abbaye en abbaye jusqu’au sud de l’Italie, toujours accompagné par un soldat. Le style est alerte et riche, avec beaucoup de poésie.
Il s’agit d’un roman initiatique qui, raconté au Moyen-Age, résonne avec notre société en mutation, où la quête de soi est d’actualité. Un coup de cœur de Béatrice

Samedi 1er octobre 2016, par L’équipe


Répondre à cet article