Accueil > Le S.I.V.S. > Que lire cet été ?

Que lire cet été ?

Venez piocher des idées de lectures dans notre guide de l’été à glisser dans votre valise ou à lire chez soi pour voyager sans se déplacer... N’hésitez pas à les réserver s’ils sont déjà empruntés :
- En attendant Bojangles, Bourdeaut, Olivier
« J’ai été bluffée par ce roman original, plein de poésie et de charme. Il y a longtemps que je n’ai pas passé un aussi bon moment de lecture. »
- A l’orée du verger, Chevalier, Tracy
« L’histoire d’une déchéance familiale. Un roman poignant, dur mais jamais violent. Une très belle écriture. »
- Giboulées de soleil, de Lenka Horinakova-Civade
Lenka Horinakova-Civade nous narre l’histoire de trois femmes, la mère Magdalena, la fille Libuse et la petite fille Eva, toutes nées de père inconnu et à travers elles, en filigrane, celle de son pays natal, la Moravie (actuelle République Tchèque). Trois générations de femmes dont l’histoire semble bégayer : bâtardes et mères de bâtarde. Un vrai de vrai beau roman, subtil et profond !
- Mes amis devenus, Mourlevat Jean-Claude
« Ils sont cinq et ne se sont pas revus depuis 40 ans... Jolie variation sur le thème du temps qui passe, de l’amitié qui marque, celle de l’enfance et de l’adolescence. Un roman bien écrit et très efficace, où tout le monde peut se retrouver. »
- les passants de Lisbonne, de Philippe Besson
« Deux personnes se croisent dans le hall d’un hôtel à Lisbonne. Deux âmes égarées... Un récit subtil et fin. Une écriture précise pour raconter l’inconcevable, la perte de l’être aimé, le deuil impossible à faire. »
- Le coma des mortels, Chattam Maxime
« Rebondissements incessants, métamorphoses, humour grinçant »
- Le grand marin, Poulain Catherine
« Premier roman, stupéfiant d’énergie, de Catherine Poulain sur ses dix ans de pêche en Alaska »
- Carnets noirs, King Stephen
« Frissons garantis »
- La maison des hautes falaises, de Karen Viggers
« Dans la lignée de La Mémoire des embruns, ce roman tout en finesse est une véritable ode à la nature et à son admirable pouvoir de guérison. »
- ça peut pas rater, de Gilles Legardinier
« Les livres de Gilles Legardinier sont comme une bouffée d’air frais : ils font du bien et celui-ci ne déroge pas à la règle. Emotions partagées, crises de fous rires et dérapages incontrôlés, on ne s’ennuie pas et même mieux : on en redemande ! »
- les oubliés du dimanche, Valérie Perrin
« A la fois drôle et mélancolique, Les Oubliés du dimanche est un roman d’amours passées, présentes, inavouées... éblouissantes. »
- Journal d’un vampire en pyjama, de Mathias Malzieu
« Avec sa poésie et ses jolis mots, Mathias Malzieu nous fait vivre l’épreuve qu’il vient de traverser. C’est beau, touchant, drôle, et rempli de poésie... Un bel hymne a la vie ! »
- Famille parfaite, de Lisa Gardner
« Thriller parfait. Intrigue, personnages, suspens et rebondissements, tout y est. »
- Ahlam, Trévidic, Marc
« Le renommé juge anti-terroriste s’attaque à la fiction. Magnifiquement écrit, beau et tragique à la fois. Impossible d’arrêter la lecture »
- indésirable, Yrsa Sigurdardottir
« Un thriller spectral et glaçant... Une belle réussite qui fait froid dans le dos »
- La chaise n°14, Juhel, Fabienne
« Magnifique portrait d’une femme libre, lumineuse et déterminée. Une belle lecture »
- Les salauds devront payés, d’Emmanuel Grand
« Tantôt roman social à l’ambiance trouble, tantôt thriller psychologique haletant, Les Salauds vont payer est une machiavélique histoire de vengeance et de rédemption.
Emmanuel Grand y confirme son habileté à échafauder des scénarios rythmés et efficaces. »
- La renverse, Adam Olivier
« La renverse, c’est ce moment où Antoine, le narrateur, apprend que sa mère est impliquée dans un scandale sexuel avec Jean-François Laborde, le maire dont elle est l’adjointe. Un roman fort et poignant »
- Les fondamentaux de l’aide à la personne revus et corrigés, de Jonathan Evison
« Road book qui met en scène deux êtres cabossés par la vie, Trev, un adolescent handicapé et Benjamin, un anti-héros quarantenaire dépressif. Un bon petit roman américain. »
- L’avenue des mystères, Irving John
« une histoire originale, touchante, et comme toujours, très drôle »
- Trois jours et une vie, Lemaître, Pierre
« Un roman noir très prenant. Très intéressant sur le comportement humain et la culpabilité. »

Jeudi 4 août 2016, par L’équipe


Répondre à cet article